COMMENTAIRES au sujet du MENSONGE du CORAN, 7

 

COMMENTAIRES 

au sujet du

MENSONGE du CORAN

7

 

Bonjour.

Même si le Coran par rapport a la Bible n’était pas pris « en flagrant délit de mensonge » comme vous dites, un être humain normalement constitué ne peut qu’être revolté par les diverses incitations à la violence dans tous les domaines.

Un tel livre paraitrait aujourdhui,

qu’il mobiliserait contre lui toutes les Formations, Associations,

Partis politiques, Syndicats… de tous bords.

 

Tous les ingrédients

de la Paix, de l’Harmonie, de l’Egalité, de la Fraternité

de l’Amour en somme,

y figurent en abondance :

 « Les femmes sont votre champ, cultivez le de la manière que vous l’entendrez » ;

 « Seuls les islamistes seront bienheureux… » ;

« Tuez les infidèles… » 



Et c’est le Dieu du Coran, Allah,

qui preconise toutes ces bonnes choses ?

Allons donc, c’est du délire !!!

 

Et a coté de ça, la Bible serait une fausse Bible ? !

 

Bonjour et merci pour votre commentaire.

 

La riposte qui consiste à discréditer la Bible sous prétexte qu’elle aurait été falsifiée n’a logiquement qu’un seul but :

Tenir pour nulle et non avenue la mise en évidence du mensonge.

 

 

En effet, si la Bible est fausse,

elle ne peut servir, en aucun cas, de « pièce à conviction »,

de Livre (sacré) pouvant faire contrepoids au Coran,

et ainsi il ne peut y avoir CONFRONTATION des TEXTES sacrés !

 

Si la Bible est fausse,

elle est disqualifiée, considérée comme nulle et non avenue.

Le Coran reste le seul « livre de Dieu » crédible.

 

MAIS,

si l’on prend le temps de bien lire et comprendre, honnêtement,

LE   CORAN   TEMOIGNE

de la foi des Juifs et des Chrétiens du 7ème siècle de notre ère.

 

Il témoigne de leur FOI et des DOGMES sur lesquels cette foi est basée, aujourd’hui comme alors.

 

Lorsque le Coran dit :

(S 5, v 19) Ceux qui disent que Dieu c’est le Messie, fils de Marie, sont des infidèles

Le Coran certifie qu’à l’époque de Muhammad,

les Chrétiens affirmaient cela ;

 

Lorsque le Coran dit :

(S 4, V 156) Ils disent

(les hommes des Ecritures –ici les Juifs -) :

Nous avons mis à mort le Messie, Jésus, fils de Marie,

l’Apôtre de Dieu…

Le Coran certifie qu’à l’époque de Muhammad, cela était affirmé ;

 

Lorsque le Coran dit :

Non, ils ne l’ont point tué,

ils ne l’ont point crucifié

Le Coran certifie que les Chrétiens professaient le contraire ;

(Muhammad réfutant l’argument)

 

Lorsque le Coran dit :

Ils ne l’ont point tué réellement.

Dieu l’a élévé à lui

Le Coran certifie l’élévation (Ascension) de Jésus.

 

Lorsque le Coran dit :

S 4, V 169 : O vous qui avez reçu les Ecritures… ne dites point :

Il y a Trinité

Car Dieu est unique. Loin de sa gloire qu’il ait eu un fils.

Le Coran certifie que le dogme de la Trinité était répandu à son époque.

 

 

Nous avons là, en quelques mots, l’essence même du christianisme :  

>> Jésus, fils de Marie, le Messie, Dieu fait homme, 

>> sa crucifixion, sa mort pour effacer les péchés du monde,   

>> (mort pour une résurrection glorieuse), 

>> son ascension,     

>> le Père, le Fils, le Saint Esprit.

 

 

Voilà le message chrétien du 7ème siècle,

professé par les Chrétiens venus du paganisme et du judaïsme

et attesté par Muhammad même.

 

 

LE NOUVEAU TESTAMENT, L’EVANGILE

c’est cela… en résumé.

 

Rien d’étonnant puisque le CANON des ECRITURES avait,

à cette époque, l’époque de Muhammad,

déjà 3 siècles !

AJOUTONS,

pour que les choses soient bien claires, que les premiers chrétiens n'avaient pas besoin d'écrits :

ils avaient en effet la cathéchèse orale des Apôtres et disciples témoins oculaires de la vie, de la mort et de la résurrection de Jésus (des transcriptions de ces "dits du Seigneur" furent certainement faites qui circulaient sous forme de "logia" et/ou d"agrapha" au sein des différentes communautés).

Ce n'est qu'à la disparition de ces témoins privilégiés qu'ils éprouveront le besoin de mettre par écrit cette cathéchèse.

Cela se fera, par étapes successives, sur quelques 70 ans :

Matthieu écrira son évangile en araméen vers 50, c'est à dire 20 ans après l'élévation de Jésus ;

évangile qu'il traduira en grec vers 65.

Marc, vers 62, et Luc, vers 63, auront rédigé chacun le sien.

Ces évangiles ne diffèrent en rien de ceux que nous connaissons aujourd'hui

"On peut tenir pour certain que moins de 50 ans après la mort de Jésus, un évangile au moins existait sous la forme que nous connaissons aujourd'hui

et qu'au maximum 80 ans après, les 3 synoptiques étaient écrits."

Daniel Rops, historien : Jésus en son temps p 41-42

Jean écrira son évangile entre 96 et 104.

 

ET CE MESSAGE EST LE MEME AUJOURD’HUI

A L’ORAL COMME A L’ECRIT.

 

Il n’y a pas, en ce moment, dans le monde,

1 milliard 400 millions de Musulmans

qui « suivraient » un livre vrai,

et 2 milliards 400 millions de Chrétiens

qui « suivraient » un faux livre.

NON

Il y a près de 4 milliards de croyants qui « suivent »

LE LIVRE SAINT QUI LEUR CONVIENT.

Chacun étant persuadé qu’il « suit » les préceptes divins.

 

LE PROBLEME

EST QUE CES DEUX LIVRES S’OPPOSENT

Et que la Bible et le Coran affirment

que la Parole de Dieu est immuable !

 

LE PROBLEME

c'est : « Chercher l'erreur ».

Mais, cette fois,

 IL NE S’AGIT PAS D’UN JEU :

POUR LE CROYANT, IL EST QUESTION DE SALUT !

 book_blue2.gif

 

 

 

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×